Anthologie de poésie n°3 – Marie Etienne et Gérard Noiret 3/8 – Florence Pazzottu

FLORENCE PAZZOTTU – Après avoir notamment publié L’accouchée (Comp’Act, 2002) et L’inadéquat (le lancer crée le dé (Flammarion, 2005), elle vient de sortir Alors, dans la collection d’Yves di Manno. Elle est un des poètes (elle réfute l’idée d’une poésie sexuée) les plus à même de relever les défis culturels et politiques que pose aux artistes un monde contemporain marqué par l’image, le virtuel et une mondialisation gouvernée par l’idéologie néo-libérale. Cofondatrice de la revue Petite, écrivain s’étant frotté à différentes formes d’écriture,  vidéaste, familière des théâtre, proche des philosophes (Badiou), elle sait repérer les paroles (qu’elles viennent du plus intime ou d’internet !) porteuses de surgissements et faire en sorte que ceux-ci rendent tout leur sens et échappent à la dévaluation accélérée de la communication. Sa démarche est inventive  car  elle ne consiste pas à appliquer à des faits de langage des schémas conçus préalablement mais, au contraire, à savoir repérer en eux ce qui peut être dégagé et poussé jusqu’à une formalisation porteuse de sens et de surprise.

Gérard Noiret

Poème physique

(compte rendu – en attendant la grippe à bière)

Ce jeudi encore, – angine, un foulard

orange noué autour de ma gorge –

j’écoute la radio en regardant

de mon lit les lignes courbes  du vol

 –

soudain plus lent des gabians sous le gris

des nuages… La théorie de Darwin

ne permet pas de prédire, c’est pourtant

 –

un bon schème explicatif et ouvrant

un grand champ de possibles, contingent

historique… Pluralité de causes…

On ne sait pas pourquoi Columbia

 –

explosa : était-ce un peu de mousse

isolante expulsée ? restriction de

budgets ? mauvaise gestion d’équipe ?

 –

(certains avaient douté : leurs critiques

ne remontèrent pas au sommet)…

L’irritabilité (le canal

potassium), la plaque d’excitation

 –

qui parcourt nos nerfs, passage transi

toire des ions à travers la membrane :

cette petit porte qui s’ouvre et

 –

se referme laisser passer le gros

ion par les petits – et pourquoi ? on

n’avait pas tout dit à l’heure du Nobel

où tout parut si clair (théorie

 –

vitaliste) : l’éclairage changea :

d’autres schèmes paraissent : se dépouiller

de l’eau (molécules) : potassium

 –

compense son déshabillage alors

que l’ion sodium, lui, ne le fera pas…

L’épidémiologie aussi est une

discipline qui a appris à

 –

conjuguer… Les secrets du vivant

demandent vigilance nous dit

Michel Morange (La Découverte)… Un

 –

instant (comme pour l’ion potassium ?) la porte

s’est ouverte, il m’a semblé comprendre…

Sonnerie – le facteur – la lettre d’un

ami triste – le monde (menacé)

 –

me semble aussi étroit que ma gorge

serrée – Stéphane Deligeorges

aussi toussait – pria les auditeurs

 

d’excuser (sil vous plaît) les virus parasites.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :